Err

DMLA : vos yeux victimes d'une dégénérescence maculaire

La DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge suscite beaucoup de questions. Clin d’œil Opticiens répond à vos interrogations, et vous aide à mieux comprendre cette maladie dégénérative de l’œil.

Maladie des yeux DMLA

Comprendre la dégénérescence maculaire et ses symptomes :

La dégénérescence maculaire se caractérise par une perte progressive, lente ou rapide, de la vision centrale, généralement après 50 ans. C’est la macula, petite zone au centre de la rétine qui assure une vision précise des détails, qui est touchée. Si la DMLA n’occulte pas totalement la vue, des cas exceptionnels engendrent une cécité.


Les premiers symptômes de la DMLA sont généralement peu impressionnants. En effet, au début, les personnes ont la sensation d’une vision plus terne. Peu à peu, d’autres symptômes apparaissent : la sensibilité aux contrastes diminue, les détails sont moins perceptibles, les lignes droites se déforment et une tache noire prend place au centre de la vision.

Comment dépister la DMLA ?

Au stade initial de la DMLA, il n’y a pas de symptôme : impossible donc de savoir, sans l’aide d’un médecin, si vous allez développer des troubles de la vision.


Pour diagnostiquer cette maladie des yeux, il est indispensable de consulter un ophtalmologue qui réalisera un examen approfondi appelé fond d’œil.

Quelle différence entre la dMLA sèche et la dMLA humide ?

Il existe deux formes de dégénérescence maculaire liée à l’âge.


La DMLA sèche ou atrophique :

Elle se traduit par un amincissement anormal de la macula et provoque une destruction lente mais progressive de ses cellules.


La DMLA humide ou exsudative :

Elle se distingue par la naissance de vaisseaux sanguins anormaux sous la macula. Ces vaisseaux sont fragiles et perturbent la rétine.



La DMLA humide est plus courante que la DMLA sèche. Cette maladie des yeux peut évoluer rapidement et provoquer une perte de la vision centrale en quelques semaines.

Peut-on traiter la DMLA ?

S’il n’y a pas d’intervention médicale réservée à la DMLA sèche, la DMLA humide exige des traitements particuliers permettant de ralentir son évolution (intervention laser ou injections intra-oculaires, par exemple).


Les deux formes de DMLA requièrent l’emploi d’aides visuelles et des séances de rééducation visuelle pour mieux utiliser la vision périphérique.

La DMLA entraîne-t-elle une dépendance des personnes atteintes de cette maladie des yeux ?

Les personnes atteintes de dégénérescence maculaire liée à l’âge sont souvent contraintes de demander de l’aide pour les activités du quotidien. La vue centrale est affectée et certaines activités (comme la lecture) deviennent moins faciles à faire.


Votre opticien Clin d’œil vous accueille pour vous conseiller sur les aides visuelles disponibles et vous aide à les prendre en main, n’hésitez plus à nous solliciter en prenant rendez-vous !


Pour en savoir davantage sur la DMLA :


Découvrez également nos dossiers santé sur la tension oculaire, les yeux gonflés ou encore les paupières qui tremblent.


Rédigé le  1 fév. 2019 10:00  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site